Nos services

Le tribunal départemental est dirigé par le préfet. Ce tribunal est mandaté pour régler à l’amiable certains problèmes sociaux dont les plus récurrents sont : les mariages forcés, les conflits familiaux, les problèmes fonciers, les conflits agriculteurs/éleveurs, les enlèvements de femmes, et autres problèmes financiers de faible envergure. Les conflits sont généralement gérés à l’amiable par un collège de sages, c’est à défaut d’accord entre la partie que les litiges sont transférés aux juridictions compétentes.

La commune de Nanoro dispose de postes de sécurité (Commissariat et Gendarmerie). Il ressort des entretiens que la commune est relativement sécurisée mais on note de temps à autres des actes de banditisme sur les voies. Les problèmes d’insécurité les plus récurrents sont les vols de bétail, les coupeurs de route, le pic pocket, les vols de vélos. Les activités des services de sécurité sont :

  • les visites sécuritaires des secteurs ;
  • l’organisation de patrouilles sur les axes routiers.

Des comités locaux de sécurité ont été mis en place dans les différents villages, mais ils ne sont pas fonctionnels pour le moment.

Les contraintes des autres services sociaux sont :

  • l’insuffisance de moyens roulants ;
  • l’insuffisance du dispositif d’éclairage dans les villages comme au chef lieu de commune;
  • l’étroitesse du bâtiment abritant les bureaux de la commune ;
  • l’absence du poste de gendarmerie.

Dans la commune de Nanoro, la seule instruction financière classique existante est le Réseau des caisses population. Cependant, des organisations viennent en aide aux populations en mettant à leur disposition des fonds à un taux d’intérêt presque nul.

L’accès aux crédits reste donc limité dans la commune de Nanoro, un plaidoyer auprès des institutions classiques de micro finance s’avère nécessaire pour pallier cette situation.

Il faut noter que le FAARF intervient aussi dans la commune pour soutenir les femmes dans les activités génératrices de revenus.

La commune est confrontée à des difficultés. On peut citer le manque de personnel qualifié pour mobiliser et collecter les ressources financières. En plus, il y a l’incivisme fiscal, qui conduit les contribuables à développer des stratégies, non pas pour s’acquitter de leur devoir fiscal mais plutôt pour s’en soustraire. Les CVD peuvent être des structures d’appui au Conseil municipal pour pallier à ces difficultés.

1420cookie-checkNos services